18 décembre 2004

miaou?

Vase brisé, je ne contiens plus. à la dérive, mon réservoir éclaté , flottant, ne rentient plus. Je suis détachée, salut!   ploc! le bruit d'un ballon qui éclate et c'est ma confiance qui vole en éclats. Plouf, le bruit d'un homme à la mer et c'est moi qui suis jetée à bas.   flotte, flotte comme du bois mort.   je ne crois plus à l'aspect positif de l' "amour" traditionnel de ce système. enfin, pas pour moi. Je suis fatiguée, la flemme de continuer, exténuée, terminée. dodo allez. pas envie d'expliciter un... [Lire la suite]
Posté par Naryen à 23:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 décembre 2004

maiheu

-Aïe! -Quoi? -J'ai mal.   Je t'aime.
Posté par Naryen à 21:48 - Commentaires [6] - Permalien [#]
16 décembre 2004

il me faut du chocolat

     Avant je nageais, je trimais dans les vagues et je me battais pour atteindre cette lumière au loin, ce phare.... mais en y arrivant je me suis rendue compte que ce n'était qu'une illusion de carton avec une lampe torche au sommet,qui ne pouvait pas me sauver. Il s'est effondré et décomposé dans la mer.      Avant je croyais, je faisais des efforts dans la vie et je me battais pour un jour atteindre cet amour au loin, cet idéal... mais en le trouvant je me suis rendue compte ce n'était... [Lire la suite]
Posté par Naryen à 20:44 - Commentaires [5] - Permalien [#]
15 décembre 2004

Ouais! je viens de reçevoir le titre de F.O.T.I.D.G!(Fénéante Officielle Totalement Inconscience de la Déchéance qui la Guette)

"NB: Une pensée aussi à tous les arbres qui ont fourni la pâte à papier necessaire à la fabrication des livres. Les fourmis et Le jour des fourmis. Sans eux rien n'aurait été possible." Ahlàlà, je l'aime bien ce ptit Bernard Werber...j'aime beaucoup ses livres même si parfois dans les extraits de "l'encyclopédie du savoir relatif et absolu" je sens une pointe de suffisance qui m'agaçe un peu... enfin c'est plutôt rare. ( exemple dans l'affirmation que 1+1=3 peut être démontrée mathématiquement parlant; qui est fausse (c'est tellement... [Lire la suite]
Posté par Naryen à 22:27 - Commentaires [4] - Permalien [#]
15 décembre 2004

Private joke

jme marre. Mercredi après midi, rien d'autre à faire que de traîner dans mon salon (eh oh n'allez pas me dire que j'ai une interro de 4 heures en histoire demain!!!) et fouiller dans la bibliothèque à la recherche d'un livre dont je me serais désinterréssée quand j'étais plus petite... Hop! le triangle des bermudes, caché au fond dans le coin où j'avais déjà trouvé des livres zarb, comme les secrets de l'aura, les livres maudits, la loi des nombres, un autre sur des témoignages de gens qui seraient morts quelques secondes...(je n'ai... [Lire la suite]
Posté par Naryen à 15:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 décembre 2004

mmh

http://tartiflette.canalblog.com (no comment)
Posté par Naryen à 17:15 - Commentaires [5] - Permalien [#]

10 décembre 2004

I'm not relegious, but makes me one prayer...

La philo, celle du vendredi après midi, ne me laisse jamais dans l'état où elle m'a trouvée. Le plus souvent elle me casse. le pire à été la scéance du complexe d'oeudipe ( démoralisation du plus haut degré avec effusions incontrôllables) , mais les autres m'ont souvent vidé et embrouillé le cerveau, et en même temps éclairci pas mal de choses. En tous cas une chose dont je suis sûre c'est que la prof est cool, mais je trouve qu'elle est enfermée dans ses idées. Elle a douté pour trouver des choses dont elle ne doute plus. Elle me... [Lire la suite]
Posté par Naryen à 23:27 - Commentaires [8] - Permalien [#]
08 décembre 2004

nothing fails

Je sais pas comment j'ai réussi à réprimer ce sentiment trop lourd à porter, trop imposant à refouler. Les larmes que je sentais monter inexorablement de mon abdomen à mes yeux, la tempête intérieure, le cahos dans la coquille creuse, et tout ça avec un visage de statue impassible. Un peu trop perdu une seconde; la question du "eh ça va?" La réponse de la fille qui se réveille et sourit "oui oui, ça va!"^^"" Réponse hypocrite et vraie à la fois, parcequ'en réfléchissant, et pas en écoutant les déboires de ma sentimentalité... [Lire la suite]
Posté par Naryen à 19:24 - Commentaires [7] - Permalien [#]
06 décembre 2004

Invisible

l'invisibilité? la pire des souffrances : victime d'indifférence? Pourquoi a-t-on si peur de se rendre compte qu'on est rien et que rien ne nous rattache vraiment à personne? Peur de la solitude, de l'insignifiance? Il est si facile de tout foutre en l'air, de bousiller une relation, de la couper. Il ne faut pas être persuadé qu'en construire une soit plus difficile. Mais je crois que la peur paralyse la confiance. on ne peut faire confiance. J'essaie, mais c'est dur, il faut la doser, sinon une déception innatendue pourraît tout... [Lire la suite]
Posté par Naryen à 23:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]
06 décembre 2004

Voilà ce qu'on fait au lieu de réviser ses maths, sa bio, et ses exos de physique ET de chimie. Ah oui y'avait de l'espagnol aus

un avatar fait sur le pouce pour un copain qui participe à une fic.... voili!
Posté par Naryen à 00:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]